Roger Vivier présente «ABRACASHOES»

IMG-1-ART-50.jpg

Roger Vivier présente « Abracashoes », un nouveau film qui braque les projecteurs sur l’un des styles les plus iconiques de la Maison : la Belle Vivier. Imaginé par Gherardo Felloni, il met en scène les actrices hollywoodiennes Christina Ricci et Dianna Agron. C. Ricci a remporté plusieurs prix, dont un Satellite Award dans la catégorie Meilleure actrice, et compte aussi plusieurs nominations aux Golden Globes, aux Emmy Awards et aux Screen Actors Guild Awards. Exactement du même âge, G. Felloni a grandi avec ses films et la considère comme une actrice culte. Entre autres, Les Deux Sirènes, La Famille Adams et Buffalo' 66, lui rappellent toujours de bons souvenirs. « Christina est l’une de mes actrices préférées, je l’admire vraiment », déclare G. Felloni. « Elle était présente à notre événement Hôtel Vivier à Los Angeles, et elle travaille aussi avec Tim Burton, un réalisateur que j’apprécie. » D. Agron est célèbre pour son rôle de Quinn Fabray dans Glee. G. Felloni s’est inspiré de la série TV à succès pour Hôtel Vivier Call Time, en consacrant l’une des pièces à une scène inspirée de la performance sur la chanson « I Say a Little Prayer » d’Aretha Franklin. Selon G. Felloni, Dianna est « une jeune actrice talentueuse. Sa beauté et son charme m’ont séduit dès que je l’ai vue. » L’histoire commence à l’intérieur d’une salle où un spectacle de magie est sur le point de commencer. Le rideau s’ouvre, et Christina Ricci, illusionniste, apparaît pour réaliser son tour. Elle cherche un volontaire au sein du public, en s’intéressant étrangement plus à leurs chaussures qu’à leurs visages. Après une légère hésitation, elle choisit Dianna Agron, qui porte une paire d’escarpins Belle Vivier.

IMG-2-ART-50.jpg
IMG-3-ART-50.jpg

Surprise d’être choisie, Dianna rejoint Christina sur scène et s’allonge dans une boîte, sous les applaudissements du public... et le regard sceptique de Gherardo Felloni, assis à une table. Christina tient la scie et commence à couper Dianna en deux. L’illusionniste scie la boîte dans un bruit cadencé, en hypnotisant le public avec le son et le mouvement. Christina découpe de plus en plus vite, tandis que les pieds de Dianna s’agitent frénétiquement hors de la boîte. Soudain, Christina s’arrête en criant triomphalement « Tada ! », et brandit en souriant les souliers Belle Vivier comme un trophée. Puis elle s’enfuit dans une envolée de colombes blanches. Dianna est enfermée dans la boîte, pieds nus, et crie à Gherardo : « Elle a volé mes chaussures ! ». Il la regarde – coupée en deux, pieds nus – et part d’un rire hystérique. Pendant ce temps, en coulisses, Christina ouvre sa mallette de magie, qui révèle plusieurs compartiments remplis de souliers Belle Vivier. Un compartiment est encore vide, avec une photo des escarpins Belle Vivier de Dianna. Christina, illusionniste et voleuse en série, place les souliers dans le compartiment et murmure : « ABRACASHOES ».

IMG-4-ART-50.jpg

ABRACASHOES

SS20