Les coulisses de Brancadoro

1.jpg

En Italie, au sud d’Ancône, en plein cœur de la région des Marches et à quelques kilomètres de la côte adriatique, Brancadoro domine le paysage. Des jardins parfaitement soignés sont le théâtre de ses vastes bâtiments blancs. Un lieu qui incline au respect, pour ce que l’on perçoit de l’extérieur certes, mais surtout pour ce qui s’y pratique derrière les murs.

Des pièces aux températures contrôlées recèlent de précieuses peaux. Placées sous la surveillance de maîtres artisans hautement qualifiés, ils s’assurent de leur qualité et percent leurs secrets. Leur expertise est aussi inestimable que les peaux et les apprentis auxquels ils enseignent leur savoir-faire, une transmission de génération en génération.

2.jpg
3 (1).jpg

Brancadoro est la “maison” des artisans de Roger Vivier.

C’est ici que les croquis du Directeur de la Création Gherardo Felloni prennent vie. Du prototypage, à l’échantillonnage et la production, ce sont de nombreuses mains et (têtes) qui travaillent ensemble pour réaliser des collections qui éventuellement, habilleront vos pieds.

Pas moins de 20 étapes et 40 paires de mains sont nécessaires pour concevoir une paire de chaussures Roger Vivier. Chaque artisan détient un savoir-faire différent des autres : le façonnage du bois pour en faire des moules, la découpe des matières - cuir, satin ou velours -, le minutieux placement du talon, le cirage et le lustrage, et dernier geste, le rangement de la délicate paire finie dans sa boîte. Un long processus jalonné d’étapes complexes et très techniques que seuls des experts chevronnés peuvent effectuer, les artisans de Roger Vivier.